Les Régions méditerranéennes se prononcent unanimement pour plus de coopération en Méditerranée vers davantage de durabilité dans le bassin!

Dans le contexte d’élaboration et de négociations sur le Pacte Vert européen, la Commission Interméditerranéenne (CIM) de la CRPM a tenu son Bureau politique à Montpellier, les 4 et 5 février derniers, à l’invitation du Conseil régional d’Occitanie. Cette réunion s’est tenue en marge de la première Assemblée annuelle de la Communauté « Croissance bleue » (Interreg Med). À l’occasion, deux documents politiques élaborés dans le cadre du programme Interreg Med ont été approuvés par les Régions.

La réunion du Bureau politique, qui s’est déroulée dans l’après-midi du 5 février, a débuté par le discours de bienvenue du Vice-Président de Région et Président interim de la Commission interméditerranéenne (CIM), M. Guillaume CROS. Comme il l’a déclaré « la Méditerranée est un trait d’union naturel entre nos Régions ». Il a rappelé les spécificités et les atouts de l’espace méditerranéen qu’il importe de stimuler, notamment via des projets et programmes coopératifs sur des sujets clés comme la lutte contre le changement climatique et la migration. Il a par ailleurs insisté sur la nécessaire implication des Régions lors de l’élaboration des programmes européens de voisinage et de coopération, notamment en vue du prochain cadre financier pluriannuel de l’Union européenne.

Cette réunion a eu pour principal objet l’orientation politique du réseau pour les prochains mois, notamment à travers l’approbation de plusieurs documents de recommandations élaborés dans le cadre de projets financés par le programme Interreg MED, et sur lesquels la Commission Interméditerranéenne est partenaire. Les membres ont ainsi débattu et approuvé le Livre blanc de la Communauté Croissance bleue, dont l’objectif commun est de développer durablement la croissance bleue en Méditerranée. La première Assemblée annuelle de cette Communauté s’était tenue la veille pour le lancement de ses activités. Le document approuvé recense, entre autres, des recommandations sur trois secteurs de la croissance bleue : la navigation de plaisance, les énergies marines renouvelables et la surveillance maritime. L’accent a été porté sur la durabilité transversale au futur développement et renouvellement de ces filières. Le deuxième document politique approuvé se réfère au projet MITOMED+, qui vise à livrer des modèles de gestion de tourisme durables et opérationnels.

Les débats ont souligné la nécessité pour les actions de développement durable des territoires d’être mises en œuvre de manière intégrée et transversale à tous les secteurs, qu’ils soient traditionnels comme la pêche, ou émergents comme les énergies marines renouvelables, le tout dans une logique de gouvernance multi-niveaux. Les Régions méditerranéennes ont ainsi reconnu la pertinence des documents politiques approuvés, et les recommandations qu’ils ont émises ont vocation à être diffusées sur les territoires, selon les besoins identifiés auprès des acteurs locaux.

La réunion du Bureau politique a d’autre part abordé la nouvelle architecture des programmes de coopération territoriale, sur lesquels les Régions de la Commission Interméditerranéenne espèrent une pertinence améliorée et une approche plus proche des réalités des territoires. Dans cette nouvelle architecture l’Alliance pour la coopération méditerranéenne, ou MedCoopAlliance, signée le 4 février 2019 à Barcelone, apparaît comme un outil pertinent de par sa capacité à coordonner les autorités locales et régionales afin d’assurer une application concertée et coordonnée d’actions à fort impact sur les territoires.

Enfin, les Régions ont exprimé un fort intérêt pour le Pacte Vert européen en cours d’élaboration par les instances européennes. De plus amples réflexions seront menées quant à son implication dans les secteurs clefs abordés par la Commission interméditerranéenne. En effet, il est crucial que les défis territoriaux y soient concrètement et pertinemment traités, ce à quoi veilleront les Régions méditerranéennes, notamment en vue de leur prochaine Assemblée générale qui aura lieu les 19 et 20 mai prochains, à Séville en Andalousie (Espagne).